CAP-MARTINIQUE
  • Save

Nautisme 31 mai 2022

Le résumé de la première édition de la Cap Martinique 2022

La Martinique et le Morbihan ont fait le pari fou de cette course transatlantique sans escale dédiée aux amateurs. En catégorie solo ou duo, des Hollandais, Sud-Africains, Anglais et Français se sont affrontés sur 38 bateaux au départ.

Préparation des skippers à La-Trinité-sur-Mer

Bien qu’amateurs, les concurrents étaient tous très entraînés pour cette régate. Les qualifications, qu’ils ont été obligés de réussir en amont, témoignent de leur excellent niveau.

Pour ouvrir le challenge à tous, la Cap Martinique a la particularité de retenir les résultats en temps compensé. Selon différents critères matériels, chaque bateau a obtenu un bonus ou une pénalité. Pour ce faire, les mesures ont été prises au village ouvert à La-Trinité-sur-Mer du 23 avril jusqu’au départ du 1er mai.

  • Save
La Cap Martinique dans le port de la Trinité sur Mer, le 29/04/2022 Photo © Jean-Marie LIOT / Cap Martinique

De la baie de Quiberon au Cap Finisterre

Le coup d’envoi a été donné dimanche 1er mai à 15 heures alors que les bateaux étaient placés en baie de Quiberon. Malgré un vent un peu trop doux, le soleil était au rendez-vous au large du Morbihan.

Les premiers jours ont été rudes à cause d’une quantité importante de bois flottants dans l’océan. Aussi, les skippers ont été confrontés à une houle et des vents importants.

Certains ont été très affaiblis par ces premières épreuves entre la baie de Quiberon et le Cap Finisterre. Trois abandons sont recensés et quelques-uns font escale au Portugal pour réparer leur bateau.

  • Save

Les passages de Madère et des Alizés

À mi-parcours, le passage de Madère a été plutôt calme pour la majorité des skippers toujours en course. C’était une aubaine pour se reposer, se laver, remettre leur bateau en état et profiter de ces instants. Les témoignages des participants sont fascinants et permettent de s’immerger dans cette aventure hors norme.

Des difficultés sont intervenues cependant : un orage violent et un excès d’algues flottantes ralentissant considérablement les bateaux sur le passage des Alizés.

En fin de parcours, un quatrième bateau a été contraint d’abandonner la course.

Un accueil martiniquais pour les arrivants

Le premier à franchir la ligne d’arrivée au large de Fort-de-France n’est autre qu’Alexandre Ozon, qui a accompli des performances dignes de professionnels sur cette course. Grâce à cet exploit, il maintient sa première place en temps compensé de la catégorie solo.

Jean-Pierre Kelbert arrive juste derrière à quelques heures d’intervalle et reste 2e solo en temps compensé. Stéphane Bodin finit 3e solo, également en temps réel et compensé.

  • Save
Duo Gérard/Brossay arrivant au large de Fort-de-France.

Le premier duo à l’arrivée, Alexandre Delemazure et Emmanuel Weil, est finalement huitième de la catégorie duo en temps compensé. C’est le 2e duo arrivé, Ludovic Gérard et Nicolas Brossay qui est classé 1er.

La 2e place en duo est attribuée à l’équipe de Tristan De Witte et Marcel Dutreux arrivés 8e en Martinique.

Le 3e duo à l’arrivée, celui des frères Froment, sera finalement 10e de sa catégorie. C’est l’équipage d’Olivier Burgaud et Sylvain Pontu, arrivé 4e qui prendra la 3e place du classement.

>> Cliquez ici pour connaître l’ensemble des classements !

Quelle que soit leur place, chacun a vécu la Cap Martinique comme une expérience grandiose et empreinte de solidarité. Tous ont été accueillis dans le village ouvert à Fort-de-France du 21 au 29 mai. Et le dernier arrivé, Frédéric Tougeron a eu droit au même accueil antillais.

Face à la réussite de cette première édition, les organisateurs prévoient une 2e Cap Martinique au printemps 2024.

CAP-MARTINIQUE
  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap