pêche en Afrique
  • Save

Pêche 18 novembre 2022

L’association BLOOM dénonce le pillage des eaux africaines par la France

L’association BLOOM a été fondée en 2005 par la journaliste-cinéaste Claire Nouvian. Elle se donne pour mission d’œuvrer pour le bien commun, la préservation de la biodiversité, des habitats marins et du climat en inventant un lien durable et respectueux du vivant entre les humains et la mer.

Claire Nouvian BLOOM
  • Save
Claire Nouvian

La cause du scandale

La surpêche décime de multiples espèces de thons, telles que le germon, l’albacore ou le big-eye. La flotte française, et sa dizaine de navires thoniers, capture chaque année plus de 100 000 tonnes de thons. Ainsi, la pêche industrielle qui sévit dans l’océan Indien est en conflit permanent avec les écologistes dénonçant ces activités.

navre thonier français
  • Save

Une affaire de pantouflage illégal

Anne-France Mattlet a été adjointe au chef du bureau de la direction de la Direction des pêches maritimes et de l’aquaculture (DPMA) entre 2016 et 2020. Elle a aussi été vice-présidente en 2019, puis présidente en 2020 du comité d’application de la Commission des thons de l’océan indien (CTOI).

À ce titre, jusqu’en mars dernier, elle était négociatrice des accords de pêche pour la France dans l’océan Indien. Ainsi, elle avait la responsabilité des accords de pêche entre la France et l’Afrique, devait résoudre leurs « problèmes d’application ». Elle participait aussi à la « rédaction des instructions » et aux « coordinations interministérielles » pour définir les positions de négociation de la France.

pêche thon afrique
  • Save

Cependant, elle a récemment rejoint le lobby Europêche, pour prendre en charge la stratégie thonière. Une prise de poste qui n’a pas manqué de faire réagir, à juste titre, Claire Nouvian :

« C’est parfaitement illégal. Le délai de latence de trois ans n’a absolument pas été respecté. Au-delà de ce cas, nous voulons dénoncer la corruption morale existant entre les autorités chargées de faire respecter les quotas européens et les pêcheurs industriels qui profitent de dérogations éhontées pour poursuivre le pillage des océans. »

Claire Nouvian

En effet, la loi impose à un fonctionnaire un délai minimum de 3 ans avant de qu’il puisse rejoindre une entité du secteur dont il était en charge dans son administration. Elle a occupé cette fonction jusque fin février 2020. Son passage dans le privé chez Europêche n’a donc pas respecté le délai en question.

Dans un post Instagram, Claire Nouvian explique très clairement la responsabilité de la France concernant la pêche au thon. La flotte tricolore figurait d’ailleurs d’ores et déjà sur le banc des accusés :

Update : l’affaire prend de l’ampleur

pêche en Afrique
  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap