IYOR 2018 / Via ifrecor.com

Faune & Flore 6 mars 2019

L’année internationale des récifs coralliens

L’IFRECOR (Initiative Française pour les Récifs Coralliens) existe depuis plus de 15 ans, et regroupe un ensemble d’acteurs agissant pour la protection et la sauvegarde des récifs coralliens ainsi que de leur biodiversité.

Le champ d’action de l’organisme est vaste et s’étend à l’ensemble des territoires français d’Outre-mer. C’est donc à l’IFRECOR que l’on doit les origines de l’année internationale des récifs coralliens, dont la troisième édition s’est déroulée l’année dernière, aussi nommée IYOR 2018.

Une biodiversité aux nombreux avantages

Les divers rôles tenus par les récifs coralliens sont loin d’être évidents pour bon nombre de personnes. Pourtant, ils sont des acteurs majeurs de la richesse et de la biodiversité de notre planète. Les récifs coralliens tiennent de nombreux rôles : ils ralentissent l’érosion des côtes par les vagues et abritent un nombre impressionnant d’organismes vivants, soit 25% de la population maritime, qui eux-même permettent la survie alimentaire et économique de plusieurs millions de personnes dans le monde.

De plus, les récifs coralliens sont une richesse touristiques inestimable, dont bénéficient plus de 100 pays, et représentent donc une solution de croissance économique stable pour les pays en développement, tant que les activités touristiques sont effectuées de manière durables et respectueuses de la biodiversité des récifs.

L’objectif de cette mobilisation de 365 jours est donc de sensibiliser les secteurs publics et privés à l’urgence de la situation des récifs coralliens et d’ainsi encourager ces acteurs à s’engager durablement dans la lutte pour la préservation de ces biodiversités.

 

 

Les actions de l’IYOR

L’année internationale du récif corallien a ainsi organisé bon nombre d’événements publics et privés permettant de mettre en valeur l’indispensable préservation de ces organismes marins.

Ainsi, les citoyens et citoyennes ont pu participer, tout au long de l’année 2018, à des conférences, visites de laboratoires, journées de sensibilisation, projections cinématographiques engagées ou encore expositions, que ce soit dans la métropole ou au sein des collectivités françaises d’Outre-mer.

Voici un résumé des actions menées par l’organisation tout au long de l’année 2018 :

 

 

Toujours menacés par les activités humaines de surpêche, pollution, pêche à la dynamite, ou encore d’activités touristiques invasives, les coraux sont plus que jamais en danger d’extinction. En effet, à l’heure actuelle, 25 % des récifs coralliens au monde auraient d’ores et déjà été abîmés, et ce de manière irréversible, tandis que deux tiers d’entre eux sont menacés de l’être dans les prochaines années.

C’est ainsi que l’IFRECOR poursuit ses efforts de sensibilisation et de mise en place d’actions concrètes tout au long de l’année 2019 à venir, avec la mise en place d’outils tels qu’un guide permettant un suivi du blanchissement des récifs coralliens ainsi que de son impact sur la biodiversité. Ce guide, à destination des gestionnaires d’Outre-mer, a permit de définir des protocoles de conduite permettant la préservation de ces richesses maritimes naturelles.

Les objectifs de l’IFRECOR demeurent ainsi axés autour de la prise de conscience collective et surtout politique de l’importance écologique, économique, médicale, sociale et culturelle que représente les récifs coralliens, et d’ainsi œuvrer pour leur préservation au long terme.

Ed.W
#