fbpx
Via vendeevaa.com

À la une 29 mars 2019

La Vendée Va’a ouvre un parcours 100% féminin pour sa 10ème édition

Créée en 2009, la Vendée Va’a aura lieu cette année du 29 mai au 1er juin aux Sables d’Olonne. Pour cette dixième édition exceptionnelle, elle a décidé de lancer un nouveau défi 100% féminin, dans un parcours unique au monde. Zoom sur une course qui détonne !

Qu’est-ce que la Va’a ?

Va’a veut dire « pirogue » en polynésien. Embarcation à l’origine de bois, elle servait à se déplacer d’île en île et à pêcher. Mais le Va’a est également un sport national à Tahiti. Technique et physique, il consiste à ramer pendant 3h d’affilée dans une mer froide et peu accueillante.

Engagement, courage et ténacité sont ses valeurs principales. C’est un sport d’équipe véhiculant la solidarité. Il est à l’honneur notamment en Polynésie française depuis 1992 avec la Hawaiki Nui va’a.

 

 

Les femmes mises à l’honneur

Sport masculin s’il en est, le Va’a 100% féminin fait sa grande entrée pour la 10ème édition de la compétition. Les équipes femmes participeront à la fête, au cours de 3 étapes pour une distance totale de 45 kilomètres, ce qui représente 20 kilomètres de plus que la Hawaiki Nui féminine, créée en 1995.

Cette course a pour but de promouvoir ce sport auprès du public féminin, et lancer un véritable engouement pour cette discipline.

Le choix définitif du parcours sera fait en fonction des conditions météorologiques. Les compétiteurs et compétitrices navigueront en haute mer jusqu’à environ 6 milles nautiques des côtes. Ils vivront 2 étapes longues distances dans l’axe du vent et des vagues. Le retour privilégiera le surf.

Parmi les trentaines d’équipes françaises attendues, on note 10 équipes féminines. Les femmes seront également représentées par le Brésil, pays présent depuis l’édition 2017, et la Polynésie. La liste définitive des inscriptions devrait être annoncée à la fin du mois de mars.

Un sport féminin depuis pourtant plus de 20 ans

Si la pratique est peu développée en France, cela fait plus de 20 ans que les femmes font de la Va’a en compétition en Polynésie, et déjà bien avant en activité de loisir. Il y a encore peu de licenciées en France et en Europe, les clubs privilégiant souvent les équipes masculines ou mixtes.

On note en France la présence de l’association « La Fabrique Sportive », basée à Nantes et partenaire de la Vendée Va’a, qui a pour but de développer la pratique du sport féminin. Elle propose ainsi à toutes les femmes des moments de découverte et de convivialité avec les disciplines de la pirogue et du running.

Ed.W