Dossier 20 avril 2018

Île de Ré. Pourquoi on a détruit les blockhaus du film “Le jour le plus long”

Plage

Les quatre blockhaus du Mur de l’Atlantique accentuaient l’érosion de la plage. Leurs vestiges servent désormais à la protection du littoral

Les blockhaus de l’Île de Ré n’existent plus. Parce qu’ils aggravaient l’érosion de la plage, l’Office national des forêts (ONF) les a réduits en miettes en septembre 2016 pour leur donner une seconde vie: protéger le littoral contre vents et marées.

Les quatre mastodontes situés sur la conche des Baleines avaient servi de décor, en 1962, au film “Le jour le plus long” avec John Wayne et Henri Fonda retraçant le débarquement de Normandie sur la plage d’Omaha Beach. Le béton récupéré a servi à ériger une digue anti-crues à quelques kilomètres de là.
Mi-septembre 2016, au nord de l’île de Charente-Maritime, les tractopelles croquent les tonnes de béton héritées des nazis.

La communauté des communes de l’Île de Ré ne veut plus voir ces édifices, l’un sur la plage, les trois autres sur la dune. Ils accentuent le phénomène d’érosion marine autant qu’éolienne. Elle veut aussi “redonner un caractère plus naturel à la plage”. L’ONF se charge de ce chantier de plus de deux mois (275.000 euros).

Les blockhaus accélèrent l’érosion

Les nouvelles technologies permettent de battre en brèche certaines idées reçues. On pensait que les blockhaus du Mur de l’Atlantique, par leur poids, protégeaient les dunes des assauts de la mer et du vent.

Il se produit l’inverse. L’effet Venturi engendre une accélération des filets d’air ou d’eau aux abords du blockhaus, creusant plus fortement le sable à chaque marée ou coup de vent. Résultat: au lieu de cuirasser le cordon dunaire, les fortifications menacent de le trouer.

 

Sur la côte sableuse de Nouvelle-Aquitaine, l’érosion provoque le recul du trait de côte. Les conséquences peuvent être lourdes, comme la démolition d’immeubles de bord de mer.
Le béton armé issu de la démolition des blockhaus est utilisé pour construire une digue anti-inondations quelques kilomètres plus loin, à Saint-Clément-des-Baleines.
Délester le littoral des tonnes de béton stigmates du Mur de l’Atlantique n’est pas sans peiner les passionnés de la Seconde guerre mondiale. Beaucoup regrettent la présence des blockhaus.

La valeur historique de ce patrimoine est gravée dans une représentation 3D réalisée par drone pour ne pas oublier. Le meilleur témoignage restera le film “Le Jour le plus long” avec John Wayne, Henry Fonda, Richard Burton et Robert Mitchum.