Capture d'écran de la publication Instagram du WWF

Environnement 31 juillet 2019

I Protect Nature : la nouvelle campagne de WWF

L'ONG a lancé sa campagne directement sur les réseaux sociaux.

L’association WWF, mondialement connue pour ses actions et revendications en faveur de la protection de l’environnement, s’est munie cette fois-ci des réseaux sociaux afin de lancer sa nouvelle campagne de prévention. 

Une géolocalisation unique sur Instagram

Campagne  » I protect Nature »

Instagram, le célèbre réseau social mettant en avant les images plutôt que les textes, propose à ses utilisateurs de partager leur géolocalisation lorsque ceux-ci publient un nouveau cliché. Hors, cette mode comporte un problème de taille : les instagrameurs les plus célèbres publient de magnifiques posts en pleine nature, avec leur géolocalisation, engendrant la venue de centaines de touristes, et donc de sources potentielles de pollution. 

L’association WWF a ainsi lancé sa nouvelle campagne, en vue de lutter contre ce phénomène : il s’agit ainsi de géolocaliser les publications sur le lieu alternatif et unique nommé « I Protect Nature ». Les instagrameurs pourraient ainsi géolocaliser leurs publications dédiées à la nature sur ce site, ce qui permettrait de garder secret et de préserver des coins de nature encore peu explorés ou touristiques. Cette campagne coupe ainsi l’herbe sous le pied à tous ceux souhaitant se rendre dans des lieux naturels protégés, uniquement pour leurs potentiels « Instagram ». Plus encore, cette campagne permettrait à chacun de sensibiliser sa communauté en ligne aux effets néfastes de la pollution touristiques, engendrant bouteilles plastiques, emballages et mégots abandonnés après le passage des visiteurs sur place.

Cette initiative rejoint celle du Trashtag Challenge, apparut en début d’année sur les réseaux sociaux : les internautes sont invités à se prendre premièrement en photo devant un site naturel particulièrement pollué de déchets, L’étape suivante consiste, pour les internautes, de nettoyer les lieux de fond en comble, puis de reprendre un nouveau cliché une fois les lieux à nouveau propres. 

Ces actions démontrent l’utilité que peuvent avoir les réseaux sociaux à l’heure de l’urgence écologique, notamment en incitant les internautes à adopter des gestes favorables à la protection de l’environnement. 
La protection de la nature passe ainsi par de petits gestes, qui, mis bout à bout, permettent de lutter contre la dégradation de l’état des écosystèmes mondiaux. Les réseaux sociaux démontrent ainsi une fois de plus leur incroyable potentiel de sensibilisation.

Ed.W