"Hybrids" a déjà reçu 27 prix depuis sa création en 2016 / Image Hybrids

Lifestyle 25 octobre 2018

Hybrids, le court métrage sur la pollution marine brigue les Oscars 2019

[Cinéma]

Le court métrage de six étudiants brosse un monde où les poissons ont dû s'adapter à la pollution marine

Pas de mot. Zéro sous-titrage. Aucune voix off. Dans « Hybrids », tout est suggéré, jamais imposé. Le court-métrage de six étudiants de l’école MoPA, de la 3D, est en lice pour les Oscars 2019.

Pour les Oscars du court-métrage d’animation

Sur les 70 films éligibles à l’Oscar 2019 du meilleur court-métrage d’animation, six sont français. Dont Hybrids. Florian Brauch, Matthieu Pujol, Kim Tailhades, Yohan Thireau, Romain Thirion et Vincent Govindin ont réalisé « Hybrids ». Ce film d’environ 6 minutes plonge au coeur de la vie sous-marine imaginée lorsque la faune aura ingurgité la pollution. Hybrids a été réalisé en 2017 et a déjà été primé vingt-sept fois.

Les poissons, à force d’ingurgiter des déchets, ont mué / Image Hybrids

 

Les poissons devenus boîtes de conserve

Dans cette projection qui engage à la réflexion les poissons sont devenu mi-animal mi-boîte de conserve. Lorsque le requin se meut, il provoque un bruit de tôle qui grince. Ses yeux s’allument tels des LED. La tortue sa protège dans une carapace de cocotte en fonte. Au fond, sur le sable qui reste encore, le poisson-ferraille se nourrit de pneus en décrépitude.

Inquiétant et poétique

La chaîne alimentaire est ainsi dépeinte au fil des pérégrinations de l’espèce qui mange l’autre. Jusqu’à une plage. A la fois inquiétant, triste et poétique, « Hybrids » pousse à l’extrême l’évolution d’une planète polluée et de ses habitants. « Quoique… » est-on tenté de se dire. Fiction ou anticipation?

Gaëlle Richard