Menace pollution maximale suite au naufrage du "Grande America" / AFP PHOTO /LOIC BERNARDIN/ MARINE NATIONALE

Économie 15 mars 2019

Grande America, bilan à la mi-journée

L'arrivée de la marée noire sur les côtes françaises est au coeur de toutes les discussions. Voici ce qu'il en est.

Depuis dimanche 10 mars, et le naufrage de navire italien « Grande America », l’inquiétude autour d’une nappe de pollution accroît de jour en jour.

 

Ce qu’il faut savoir

Le navire de commerce a sombré au large des côtes françaises, environ 300km à l’ouest de La Rochelle, le 12 mars vers 15h. Il transportait quelques 365 conteneurs, dont 45 catégorisés comme contenant des matières dangereuses.

Le naufrage du « Grande America » / Infographie Le Monde

 

Deux nappes repérées

La préfecture maritime de l’Atlantique a annoncé la présence de deux nappes de fioul distinctes espacées de quelques kilomètres.

 « la première fait 13 kilomètres de long pour 7 kilomètres de large et a un aspect assez compact. La deuxième fait 9 kilomètres de long pour 7 de large et son aspect est assez morcelé »

 

À l’heure actuelle l’évaluation de progression de ces nappes sont en cours. La houle et le vent empêchent les navires de dépollution de travailler d’analyser correctement l’avancée de la nappe polluante.

 

Mise en place de phases de « pré-alerte »

Aucun plan d’action n’a encore été mis en place. Le plan Polmar Terre est évoqué mais pas déclenché.

 

 

De nombreuses organisations mettent en place des actions à toutes les échelles pour prévenir de la catastrophe qui arrivent sur nos côtes.

En effet, de grandes marées sont prévues pour la semaine prochaine qui vont accélérer l’arrivée de la nappe de pollution.