L'Ouragan Dorian, rétrogradé en catégorie 4 après son passage aux Bahamas // Photo via Unsplash

Environnement 3 septembre 2019

Dorian : l’ouragan qui s’apprête à frapper la Floride

L'ouragan Dorian dévaste tout sur son passage.

Déclaré d’une intensité la plus forte sur l’échelle de Saffir-Simpson depuis le 1er septembre dernier, l’ouragan Dorian apporte dès le 2 septembre ses vents de 300 km/heure et ses pluies torrentielles sur les Bahamas, à moins de 250 kilomètres de la Floride.

Comment se forme un tel cyclone ? Pourquoi la Floride est-elle si souvent touchée par ces phénomènes ?

L’ouragan le plus violent des Caraïbes

Dorian, qui a déjà causé de nombreux dégâts en Martinique alors qu’il n’était qu’une tempête tropicale, est d’ores-et-déjà reconnu plus violent ouragan que les Caraïbes aient connu. Le dernier record datait de 1935. Les autorités américaines sont déjà sur le qui-vive afin de parer au plus urgent, et évacuer de manière préventive plusieurs milliers de personnes habitant près des côtes de Floride.

Né d’une onde tropicale venant de la côte africaine le 19 août, il a ensuite traversé les Petites Antilles, avant de traverser Porto Rico, puis devenir un ouragan de catégorie 1 sur l’île de Saint-Thomas.

Aux Bahamas, dès le 2 septembre, Dorian a déployé des vagues gigantesques dévastant les maisons et les bateaux, renversant les voitures et les pylônes électriques, et faisant des milliers de débris des plus impressionnants. Il aurait également causé la mort d’un enfant de 8 ans, selon Eyewitness News. En tout 5 personnes auraient perdu la vie.

Dorian s’approche depuis le 3 septembre dangereusement de la Floride, région qui a malheureusement toujours été habituée aux ouragans.

Pourquoi la Floride est-elle si souvent touchée ?

Les plus gros ouragans que connaissent les États-Unis sont concentrés principalement sur la côte Est et du pays, plus précisément dans le Golfe du Mexique. La Floride arrive en tête des catastrophes, frappée pas moins de 120 fois entre 1851 et 2018, puis le Texas à 64 reprises, et la Louisiane 54 fois.

C’est la chaleur des eaux de cette partie du monde qui est à l’origine de cette fréquence. Les ouragans se forment facilement et grandissent dans des eaux de plus de 26,5 degrés, et sur plus de 50 mètres de profondeur. C’est le cas de cette région, qui présente des eaux plus chaudes que dans le Pacifique. Se déplaçant vers le nord-ouest et l’ouest, ils rencontrent le Gulf Stream, courant océanique chaud les aidant à se déplacer jusqu’au bord des côtes.

Les mers ayant des eaux aux alentours des 20 degrés font naître des tempêtes s’essoufflant beaucoup plus vite. Ceci nous fait bien entendu penser au réchauffement climatique. L’on imagine donc aisément que le phénomène ne peut que s’accentuer…

Ed.W