Deep Blue
  • Save

Faune & Flore 29 juillet 2021

Deep Blue, le plus grand requin blanc du monde

Repérée pour la première fois en 2013 au large des côtes de la Guadeloupe, Deep Blue est considérée à ce jour comme le plus grand requin blanc jamais observé. Sa taille exceptionnelle (6 à 7 mètres de long) pour un requin femelle la rend plus aisément reconnaissable malgré l’absence de puce.

Ses caractéristiques

Chaque requin a des marques distinctes sur les flancs, les branchies et la zone caudale, qui le rendent reconnaissables en plus naturellement, des différentes cicatrices, traces de combats ou d’accouplement. Deep Blue a aussi ces dessins pigmentés uniques en forme de créneaux et une cicatrice importante sur son flanc droit. Au-delà de sa longueur impressionnante, ce squale femelle a une hauteur de 2.5 mètres. Comme tous les requins, elle continuera à grandir jusqu’à la fin de sa vie. On estime qu’elle a actuellement 50 ans et la moyenne de vie d’un squale est de 70 ans.

Les parcours de Deep Blue

On sait désormais que les squales mâles passent plus ou moins une moitié de l’année en haute mer et l’autre près des côtes alors que les femelles n’adoptent pas le même rythme en raison des longues grossesses du requin (18 mois en moyenne). Elles s’approchent des côtes environ tous les deux ans restant pendant la gestation en pleine mer où elles se nourrissent principalement de carcasses de cachalot. En ce qui concerne Deep Blue, les scientifiques se sont interrogés sur le fait qu’elle paraît plutôt « ronde » mais rien ne prouve une grossesse puisque les examens hormonaux qui le prouveraient n’ont jamais été faits. Et elle ne serait pas non plus près des côtes où elle a été de nouveau aperçue en 2019 si elle était gestante.

Elle appartient aux 20 % de la population des requins blancs d’origine californienne et mexicaine qui se retrouvent chaque année dans les eaux de l’archipel d’Hawaï.

  • Save

Les biologistes marins utilisent la technique du traçage par GPS pour suivre les parcours des requins blancs et requins tigres et ainsi décrypter le comportement de ces prédateurs marins. Deep Blue n’est pas équipée de puce et donc, on ne peut pas tracer avec exactitude ses déplacements.

Deep Blue : une perception positive de ce roi des océans

Après avoir été photographiée par M. Mayer en 2013, Deep Blue sera immortalisée par la photographe animalière K. Jeffries. La co-fondatrice de la société One Ocean qui a pour objectif la protection des océans, Ocean Ramsay, plongeuse en apnée va alors nager plusieurs jours, aux côtés de cette immense créature marine, descendante du préhistorique Megalodon qui a disparu. Les scènes d’un prédateur qui remonte vers la surface accompagné de dauphins sont très loin de l’image du requin agressif ou incontrôlable. Filmée en train de manger la carcasse d’un cachalot avec deux autres requins blancs femelles, Deep Blue montre un autre aspect de cette espèce, charognard et nettoyeur des océans mais surtout une créature calme et harmonieuse.

Deep Blue
  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap