À la une 15 février 2019

Coville-Gamblain, le doux billet de lecture du Petit Poucet des Mots

Vincent Giraud, auteur du Petit Poucet des Mots, vient de publier un billet d’une intense douceur sur l’amitié entre Thomas Coville et Jacques Gamblain. Le navigateur qui a tenté le tour du monde à la voile et le comédien ont échangé en 2014, lors de la tentative de record de Thomas Coville. Un livre, « Je parle à un homme qui ne tient pas en place » (Editions des Equateurs) et une pièce de théâtre a même découlé de cette correspondance.


L’amitié autour du monde

L’auteur, à l’image de bon nombres de lecteurs, a été touché par « le journal d’une amitié essentielle tenu au fil de l’eau. Au fil des joies, des bonheurs, des peurs et des épreuves. »

Lors de sa tentative de tour du monde, Coville doit abandonner. Le Petit Poucet des Mots note que « Jacques Gamblin va quasiment sauver la vie de Thomas Coville. Il va lui tendre la main. Lui proposer une philosophie. Le remettre en selle. Lui permettre de s’accepter. Même dans l’échec. Même dans la douleur. Se débarrasser de la détestation qu’il a de lui-même et de son incapacité à aimer les autres car ne s’aimant pas lui-même. »

Le billet autant que le livre sont à lire pour plonger dans la poésie et la navigation.

G. R.

 

« Je parle à un homme qui ne tient pas en place », Jacques Gamblin & Thomas Coville aux éditions des Equateurs, 2018