• Save

Environnement 31 décembre 2021

Comment le réchauffement climatique risque de modifier la couleur des océans ?

D’après une publication issue du MIT (Massachusetts Institute of Technology), le changement climatique pourrait altérer la teinte de certains océans. Mais quel est le lien entre la température de l’air et la couleur des eaux du globe ? Que prévoient les chercheurs pour la fin du siècle ? Et comment sont-ils parvenus à de telles conclusions ? Faisons le point sur une théorie alarmante mais réaliste.

Qu’est-ce qui modifie la couleur des océans ?

Plusieurs facteurs influent sur la couleur des océans. Dans l’étude qui nous intéresse, l’accent est mis sur le plancton végétal (ou phytoplancton). Ces algues microscopiques, qui peuplent les eaux du globe en quantité astronomique, absorbent le rayonnement solaire grâce à la chlorophylle qu’elles contiennent.

  • Save
Il existe plus de 6 000 espèces de phytoplancton marin

Comment l’apparence des océans est-elle modifiée par le climat ?

A mesure que la température de l’air augmente sous l’effet du changement climatique, les mers et les océans se réchauffent en surface. Tous les organismes qui peuplent les eaux peu profondes sont affectés par cette évolution : certaines espèces prolifèrent, au détriment d’autres qui ne parviennent plus à survivre dans ces nouvelles conditions.

  • Save
Les algues peuvent donner à l’eau une couleur bleutée, verdâtre ou même rouge.

Quels seront les changements visibles ?

Si le changement climatique se poursuit durant les décennies à venir, la teinte des mers et des océans risque de s’intensifier. En d’autres termes, les eaux bleues (dans les régions subtropicales) pourraient virer au bleu marine, tandis que les eaux vertes (au niveau des pôles et de l’équateur) deviendraient vert foncé.

Comment cette théorie a-t-elle été développée ?

Ce scénario émane de deux scientifiques américaines, Stephanie Dutkiewicz et Anna Hickman. En utilisant des observations satellites, celles-ci ont mis au point des modèles permettant de visualiser les interactions entre les différents groupes de phytoplancton à court, moyen et long terme. Avec ces simulations, les chercheuses peuvent observer l’influence du climat sur ces organismes, et ainsi prévoir de futures évolutions dans l’apparence des océans.

Les satellites permettent de simuler les effets du changement climatique sur les océans.

Quand cette altération aura-t-elle lieu ?

La modification de la teinte des océans est une opération très lente. D’après les simulations de l’étude, il faudra attendre l’année 2 100 (c’est-à-dire la fin du siècle) pour que ce changement soit effectif, si la température globale augmente de 3 degrés durant cette période.

Quelles sont les zones géographiques concernées ?

Plus de 50 % des océans du globe pourraient être affectés par ce phénomène, c’est-à-dire près de 180 millions de kilomètres carrés de surface aquatique.

Ce changement sera-t-il flagrant ?

Si l’hypothèse de Dutkiewicz et Hickman se confirme, ce changement de teinte sera observable par les océanographes aguerris, mais quasiment imperceptible à l’œil nu. Au-delà du symbole que constitue un changement de couleur des océans, l’aspect le plus alarmant de cette étude est ailleurs : ses modélisations montrent comment le réchauffement climatique perturbe en profondeur l’ensemble de la chaîne alimentaire sous-marine.

Depuis plusieurs décennies, le réchauffement climatique bouleverse la biodiversité à une vitesse fulgurante. Malgré l’engagement des peuples et de certains gouvernements en faveur de la transition écologique, il reste beaucoup à faire. Pour préserver l’environnement et les écosystèmes marins, chaque geste compte !

  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap