MARIN PECHEUR
  • Save

Pêche 26 octobre 2021

Comment devenir marin pêcheur ?

Métier polyvalent aux nombreuses exigences mais aussi métier passion pour l’univers de la mer, le marin pêcheur est une profession réglementée. Si auparavant, le métier était transmis de père en fils, désormais, il passe par un apprentissage dans un lycée professionnel maritime.

En quoi consiste le travail du marin pêcheur ?

Il participe à toutes les tâches du bateau (nettoyage, entretien courant et réparation…), à la navigation mais aussi à ce qui touche à la pêche (jeter et tirer les filets entre autres). Selon le type et la taille du chalutier, le travail diffère.

Le marin pêcheur s’assure du bon fonctionnement du bateau et est responsable de la navigation. Lors du retour au port, il prendra en charge le débarquement et la vente à la criée des poissons ou crustacés.
Dans un petit chalutier, il aura parfois d’autres tâches comme celles de trier les différentes espèces de poissons, les vider, les nettoyer et parfois même les conditionner pour la vente.

C’est un travail en équipe sur une superficie limitée (pont, machinerie…) qui exige donc, une bonne organisation mais aussi des règles de sécurité strictes. Le caractère dangereux de la mer est souvent accentué avec des conditions météorologiques extrêmes. Et le marin pêcheur s’y trouve par tous les temps pendant de longues journées.

  • Save

Formation et évolution de carrière

Les lycées professionnels maritimes proposent différents niveaux de formation : CAP, Bac ou Bac+2. Le certificat ou diplôme est synonyme de la réussite suite à une formation alors que le brevet, lui, nécessite un temps de navigation déterminé c’est-à-dire l’expérience.

Ce métier offre une évolution de carrière qu’on ne rencontre pas souvent ailleurs. Si le matelot est le premier jalon, un marin pêcheur peut passer son brevet pour devenir lieutenant de pêche dont la fonction est d’encadrer.

Le matelot fait presque toutes les tâches inhérentes à la pêche. Depuis la mise en action des équipements de pêche jusqu’au nettoyage des produits de celle-ci en passant par la cuisine.

Le mécanicien est responsable de la sécurité des moteurs. Sur certains petits navires, les marins pêcheurs cumulent plusieurs fonctions.

Grimpant les différents échelons, le marin pêcheur peut aussi si sa qualification le permet, devenir un vrai chef d’entreprise, un patron pêcheur. Il aura alors la responsabilité de son équipage ainsi que du produit de la pêche. Il va déterminer la navigation, ce qui suppose une excellente connaissance des endroits où les filets seront jetés et naturellement, des fonds marins. A l’époque actuelle, la connaissance de l’électronique de bord ainsi que des logiciels de pêche est indispensable. Enfin, il doit respecter à la fois des normes touchant à la sécurité mais également des règles concernant la pêche elle-même, par exemple, la taille du filet et des mailles, les espèces de poissons…

  • Save

Avenir de la profession et conditions de travail

Les conditions de travail, très dures parfois, les risques élevés et une forme de déconnection par rapport à la vie sur terre font que peu de jeunes choisissent ce métier. En effet, des journées qui commencent à l’aube et finissent tard, des périodes longues sans revenir à terre ne conviennent pas à tout le monde.

Le salaire est généralement déterminé selon les cours du poisson et le résultat de la pêche. Sur les gros navires, un salaire minimum est fixé et augmenté d’une part sur la vente.

Le marin pêcheur exerce un métier difficile mais sans routine. Ses tâches varient selon le navire, sa fonction à bord, l’équipement de pêche utilisé, la durée des marées…

Pourtant, c’est un métier qui a de l’avenir. En deux décennies, la consommation en produits de la mer a doublé dans l’Hexagone. Sur le plan mondial, on sait que la pêche constitue 15 %de l’apport en protéines animales et 3 milliards de personnes en vivent.

MARIN PECHEUR
  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap