Plongez au coeur de ce musée englouti.

Patrimoine 25 août 2020

Bienvenue dans le Nautilus de l’Antiquité, le premier musée sous-marin Grec

Le «Parthénon des épaves», une épave garnie d'amphores datant du 5ème siècle avant Jésus-Christ, au large de l'île d'Alonissos, dans l'ouest de la mer Egée, bientôt ouverte aux visiteurs.

Un «Parthénon des naufrages»

La Grèce a inauguré, ce samedi 1er août, son premier musée sous-marin. Trésor englouti en mer Egée au Ve siècle avant notre ère, l’épave d’un navire qui contient des milliers d’amphores pourra accueillir d’heureux amateur de plongée et d’histoire jusqu’au 3 octobre. 

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée à bord d’un bateau en compagnie de la Ministre de la Culture Lina Mendoni, et sous l’eau avec la participation de plongeurs. 

Le site, situé au large de l’île d’Alonissos, au Nord d’Athènes, sera ouvert aux amateurs de plongée durant trois mois. Les touristes ne pratiquant pas la plongée pourront tout de même bénéficier d’une visite virtuelle dans le centre d’information situé à Alonissos.

La découvert d’un pêcheur en 1985

«Cette épave git à 21-28 mètres de profondeur près des côtes de l’îlot de Peristera et contient 3000 à 4000 amphores», a déclaré Maria Agalou, présidente du conseil municipal d’Alonissos. Les amphores, dont la plupart sont intactes, ont été découvertes en 1985 par un pêcheur.

Ce navire marchand transportant des milliers d’amphores contenant du vin aurait coulé vers – 425 suites à des intempéries au cours d’une traversée entre la Chalcidique, dans le nord de la Grèce, et l’île de Skopelos, a indiqué Ert Pari Kalamara, directrice du département des antiquités sous-marines. 

«Nous offrons à l’humanité le Parthénon des naufrages», a déclaré Kostas Agorastos, gouverneur de la Thessalie, région où est située l’île d’Alonissos.

Selon les autorité grecques, quatre autres sites d’épaves antiques devraient être rendu accessible aux touristes pratiquant la plongée sous-marine, à l’image du site de Peristera.

Ed. W