Proteus, un projet de longue haleine

Découverte & Recherche 24 septembre 2020

Avec Proteus, Fabien Cousteau révolutionne l’exploration sous-marine

Le goût pour l'exploration sous-marine se transmet dans la famille Cousteau.

Le mercredi 22 juillet 2020, Fabien Cousteau a présenté aux journalistes du monde entier un projet pharaonique : la construction d’une immense station de recherche sous-marine. Mais qui est Fabien Cousteau ? En quoi consiste son projet ? Quelle est son utilité et a-t-il une chance d’aboutir ?

Un digne héritier de la famille Cousteau

Bien que peu connu du grand public, Fabien Cousteau est un acteur-clé du monde de l’exploration océanique. Né à Paris en 1967, il est le petit-fils du plus célèbre des officiers de la Marine française, Jacques-Yves Cousteau. Son père, Jean-Michel – fils aîné du Commandant – est un illustre plongeur, explorateur et réalisateur. Fasciné par les océans, Fabien a parcouru le monde à bord de la Calypso dès son plus jeune âge. En 2014, il a passé quatre semaines à bord d’un petit laboratoire sous-marin, l’Aquarius, ce qui lui a valu le prestigieux titre d’« aquanaute ». Il cumule de nombreuses casquettes, dont celles de documentariste, de défenseur de l’environnement et d’explorateur.

Le rêve de toute une vie

Proteus est un projet d’exploration sous-marine porté par Fabien Cousteau et ses collaborateurs au sein de sa fondation, « The Fabien Cousteau Ocean Learning Center ». Il succède à une série de programmes scientifiques entamée il y a plusieurs décennies en Amérique du Nord, à des fins de recherche. En effet, depuis 1962, plusieurs laboratoires sous-marins ont déjà permis de collecter des données scientifiques inédites. Malheureusement, aucun de ces programmes n’a bénéficié d’un financement et d’une technologie à la hauteur de ses ambitions. Avec Proteus, Fabien Cousteau désire révolutionner le domaine de l’exploration océanique en créant l’équivalent sous-marin de la Station spatiale internationale.

Le progrès au service de l’écologie

L’intérêt de Proteus est à la fois scientifique et éducatif. Le vaisseau, immergé à 18 mètres de profondeur dans la mer des Caraïbes, sera doté d’un laboratoire sophistiqué. L’équipage pourra ainsi inventorier de nouvelles espèces végétales et animales. Ensuite, des biologistes testeront les propriétés antibiotiques et anti-cancéreuses des molécules prélevées sur des spécimens vivants. Quant aux géologues, aux climatologues et aux chimistes présents à bord, ils observeront et évalueront les effets du réchauffement climatique sur les fonds marins. Grâce à plusieurs caméras et ordinateurs reliés au réseau Wi-Fi, Fabien Cousteau partagera en temps réel ces observations et ces découvertes avec le grand public.

Un projet aussi ambitieux qu’onéreux

Le principal obstacle à la construction de Proteus est son financement. En effet, son coût total avoisine les 135 millions de dollars, soit environ 114 millions d’euros ! Pour rassembler cette somme, Fabien Cousteau compte sur des fonds publics (universités, centres de recherche) et privés (laboratoires pharmaceutiques, donateurs individuels). Depuis l’été 2020, il donne de nombreuses interviews afin d’expliquer l’intérêt de Proteus. En multipliant les interventions médiatiques, l’explorateur donne de la visibilité à son projet et attire l’attention des investisseurs potentiels. Malgré tout, il est à craindre que la crise de la Covid-19 ne ralentisse le projet.

À suivre…