Les vagues des grandes marées ont fait tomber des pans entiers de la dune du Pilat la semaine dernière / Photo Syndicat Mixte de la Dune du Pilat

Littoral 28 janvier 2019

Au pied de la Dune du Pilat, la plage a disparu

Les vagues des grandes marées de la semaine dernière ont croqué la célèbre dune d'Aquitaine

Comme chaque hiver, la Dune du Pilat subit l’érosion de la mer. La semaine dernière, deux phénomènes se sont cumulés pour venir croquer le pied de la montagne de sable. Les grandes marées du milieu de semaine (avec des coefficients de 105) et le coup de vent de mardi et mercredi dernier ont engendré une houle puissante.

Une houle puissante mais habituelle

Il aura suffit des 3 mètres à 4 mètres de creux, tout à fait habituels dans le golfe de Gascogne en janvier, pour creuser la plage de la Dune du Pilat. A marée haute, il n’y avait carrément plus de plage au pied de la dune.

Le syndicat de gestion de la Dune du Pilat explique que « cette érosion est la conséquence d’un phénomène naturel. Cela se produit chaque hiver. Là , c’est vrai que c’est un peu plus visible. » Cette fois-ci, même une partie des palésols a été emportée. Ces « archives géologiques » remontent jusqu’au Moyen-Age ou à la Préhistoire selon les couches de paléosols.

Gaëlle Richard