• Save

Insolite 6 janvier 2022

À 74 ans, Jean-Jacques Savin traverse l’Atlantique à la rame !

Jean-Jacques Savin, bientôt 75 ans, est parti le 1er janvier dernier du Portugal pour une traversée de l’Atlantique à la rame. Un nouvel exploit tenté par cet aventurier insatiable qui n’en est pas à son coup d’essai.

1er janvier 2022 : avec quelques jours de retard pour cause de vents contraires, c’est le grand départ pour Jean-Jacques Savin. À bord de L’Audacieux, il quitte le port de Sagrès, à la pointe sud-ouest du Portugal. Direction les Caraïbes, où il espère atteindre les Antilles françaises d’ici une centaine de jours après avoir parcouru près de 7 000 km à la rame.

Un pari audacieux

Pour cette traversée de l’Atlantique, l’aventurier girondin a pris place à bord de L’Audacieux, un canot à rames de 8 mètres de long. L’embarcation est équipée d’un poste de rame en son milieu et de 2 cabines, l’une à l’avant et l’autre à l’arrière. Au programme, 8 à 10 heures de rame par jour et par sessions de 2 heures, si le temps le permet.

Parmi les 300 kg d’équipements embarqués, figurent entre autres des batteries solaires, un dessalinisateur électrique, un fusil-harpon pour pêcher et… du foie gras et du Champagne pour célébrer la nouvelle année mais aussi l’anniversaire de Jean-Jacques Savin qui fêtera ses 75 ans le 14 janvier. S’il réussit son exploit, il deviendra ainsi le doyen de la traversée de l’Atlantique à la rame. Un titre auquel tient le navigateur qui entend bien « narguer la vieillesse » avec une telle performance.

  • Save

La Transatlantique à la rame, 50 ans d’exploits

Traverser l’Atlantique Nord à la rame et en solitaire, cette prouesse a fait rêver bien des navigateurs. Après le précurseur, le Britannique Tom McClean en 1969, Gérard d’Aboville sera le premier Français à y parvenir en 1980 et Maud Fontenoy, la première femme en 2003. Tout récemment, le jeune Breton Guirec Soudée a réalisé une double traversée d’Est en Ouest puis dans le sens inverse.

74 ans et une volonté de fer

De son côté, Jean-Jacques Savin n’en est pas à son coup d’essai. En 2019 déjà, il traversait l’Atlantique, des Canaries à la Martinique, à bord d’un… tonneau orange de 3 mètres de long sur 2 mètres de large ! Un tonneau que vous pourrez bientôt retrouver au Musée Mer Marine à Bordeaux.

Durant 127 jours, il s’était laissé dériver au gré des courants à une vitesse de 2 à 3 km/h. Pour cette nouvelle traversée, cette fois-ci à la rame, le septuagénaire très sportif s’est longuement entraîné afin d’endurcir ses mains et ses fessiers qui seront très sollicités pendant plus de 3 mois.

Cette prouesse n’est pas sans risques alors des mesures de sécurité ont été prévues. L’Audacieux est équipé d’une ancre flottante pour éviter de dériver en cas de gros temps et il lui a été attribué un code pour être repéré par les radars des cargos.

À suivre

Tous les fans de Jean-Jacques Savin et tous les curieux pourront suivre son aventure sur sa page Facebook et son compte Instagram où il publiera son journal de bord tout au long de la traversée. Un exploit sportif mais aussi, et surtout, une belle aventure humaine.

  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap