Athlete-Francaise
  • Save

Sport 16 août 2021

5 athlètes féminines à l’origine d’exploits sur l’eau

Si on entend plus régulièrement les exploits d’athlètes masculins, de nombreuses figures féminines ont montré leur endurance et résilience sur l’océan ou en piscine. Les jeux olympiques de Tokyo ont apporté aux femmes des victoires exceptionnelles dans des disciplines comme la nage libre. Mais tant l’histoire de la voile que celle d’autres sports aquatiques nous offrent le portrait de femmes hors du commun.

Florence Arthaud

  • Save
© Jean-Yves Ruszniewski

Née en 1957, celle qu’on appelait joliment « la petite fiancée de l’Atlantique », participe en 1990, à la Route du Rhum qu’elle gagne. En 1997, Florence Arthaud remporte la Transpacifique et participe à de nombreuses autres courses comme la Transat Jacques-Vabre, l’Odyssée Cannes-Istanbul. En 2010, suite au refus de lui céder le trimaran Oman qui sera confié à un homme, elle va abandonner les courses de grands voiliers. Au-delà de ses nombreux exploits, cette navigatrice hors pair et femme de culture décédée en 2015, publiera plusieurs livres.

Isabelle Autissier

  • Save
© Edouard Caupeil

Cette parisienne, ingénieur agronome de formation, a découvert sa passion pour l’océan à 6 ans à l’occasion d’un tour en Bretagne à bord d’un voilier. Cette navigatrice française est la première femme à avoir accompli le tour du monde. Extrêmement active, elle crée aussi, une association qui regroupera des skippers et se lance plus tard, dans la construction d’un voilier 60 pieds.

Elle compte à son actif de nombreuses courses dont celle du Vendée Globe en 1996 – 1997 qui a lieu dans des conditions particulièrement difficiles. En 1999, sa course en solitaire avec Around Alone où son bateau se retourne la décide à arrêter ce type de compétitions en solitaire. Isabelle Autissier devient en 2009, présidente WWF pour la branche française.

Virginie Hériot

  • Save
© BNF-Gallica-Agence Mondial

Appelée aussi « Madame de la mer », c’est elle qui a contribué à faire connaître la voile. Navigatrice française, elle a obtenu la médaille d’or aux Jeux Olympiques d’Amsterdam en 1928. A l’occasion d’un voyage en yacht à l’âge de 14 ans, elle se découvre la vocation de navigatrice. A 22 ans, elle décide de se faire construire son premier bateau de course, un yacht, « l’Ailée I ». Elle va se consacrer totalement à sa passion de la navigation et avec l’Ailée VI, obtenir sa médaille d’or et continuer à rafler tous les prix prestigieux : coupe de France, coupe d’Italie, coupe du Roi d’Espagne. Virginie Hériot assurera jusqu’à sa mort, son roman d’amour pour la mer, décédant sur un de ses très chers bateaux.

Emma Mc Keon

  • Save
© REUTERS/Marko Djurica

Cette nageuse de 27 ans, originaire d’Australie, vient de remporter 7 médailles aux Jeux Olympiques de Tokyo. Elle est devenue la championne olympique de nage libre. C’est la première nageuse de l’histoire à avoir gagné autant de médailles dans une même olympiade. Jusqu’à présent, seuls des hommes (Phelps, Spitz, Biondi) étaient parvenus à cet exploit. Sportive de haut niveau, E. Mc Keon avait déjà eu deux médailles aux JO de Rio en 2016.

Justine Dupont

  • Save
© Justine Dupont

Née en 1991, cette surfeuse à la renommée mondiale est une multiple championne. A la fois, imposée comme meilleure surfeuse en 2019, Justine Dupont s’est également distinguée d’autres disciplines comme le paddle. Ses exploits dans son domaine et sa renommée l’ont fait élire à la tête de l’ISA des Jeux Olympiques de Tokyo où elle commentera également les compétitions pour la télévision française.

Athlete-Francaise
  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap