La pêche / image libre de droits

Pêche 18 mars 2019

2021, l’année de l’interdiction de la pêche électrique en UE ?

Qu’est-ce que la pêche électrique ?

La rarification grandissante des poissons dans les eaux européennes, due à des politiques de surpêche banalisées, a entraîné une mise en place de pratiques de pêche à l’éthique discutable : la pêche électrique.
Les poissons vivant près de la surface sont de moins en moins nombreux, ceci étant dû à une pêche intensive, ainsi, les pêcheurs doivent enfoncer leurs filets de plus profondément dans les eaux afin d’y récupérer les poissons vivant à plusieurs mètres de la surface.

Ce cycle est sans fin : plus l’on pêche de poissons, plus ceux-ci mettent du temps à se reproduire, et plus les filets doivent s’enfoncer profondément dans les mers et océans afin de les y déloger.

La pêche électrique a ainsi été mise en place afin de faire remonter les poissons qui vivent dans les profondeurs : les filets, équipés d’électrodes, envoient des impulsions électriques au fond des espaces maritimes afin d’en faire remonter les poissons et d’ainsi les capturer plus facilement.

Impacts sur l’environnement

La théorie voudrait que cette pratique de pêche soit plus écologique, comparée à la pêche par raclement des fonds marins. En effet, la pêche électrique permet aux chalutiers d’économiser jusqu’à 50 % de leur carburant, tout en évitant de raser littéralement les fonds des mers et océans.

Malheureusement, les conséquences pratiques sont toutes autres : cette méthode de pêche par impulsions électriques est accusée de détruire les larves et œufs des poissons, ralentissant davantage encore leur précieuse reproduction, tout en impactant gravement le reste de la faune et flore maritime, impropre à la consommation humaine. Beaucoup de dégats pour peu de résultats, en somme. Ainsi, sous couvert d’une volonté écologique, cette pratique de pêche détruit une grande partie de la vie marine sur son passage, qui, nous le rappelons, est essentielle pour le maintien de l’écosystème marin, déjà très fragilisé.

Les effets de la loi européenne

À la mi-janvier 2018, et sous la pression de nombreuses ONG, le Parlement européen a dévoilé une loi interdisant la pratique de la pêche électrique, qui fut votée en février dernier par la Commission européenne, et qui sera applicable à partir du 1er juillet 2021. Cette nouvelle représente une importante victoire pour la préservation de l’environnement ainsi que pour les pêcheurs artisans.

En effet, à partir de 2021, les espèces marines vivant dans les profondeurs vont pouvoir recommencer à se reproduire normalement, les larves et œufs vont se multiplier, et le stock de poissons va à nouveau pouvoir atteindre un taux de croissance sain. Les pêcheurs artisans vont ainsi récupérer cette part de marché volée par une concurrence déloyale, et sur laquelle ils n’avaient malheureusement aucune prise.

De l’importance du vote citoyen

Il est essentiel de rappeler, que nous, les citoyens et citoyennes de l’Union européenne, avons une véritable incidence sur les lois votées par le Parlement et la Commission.

Nous sommes le premier maillon de la chaîne démocratique Européenne, qui permet d’installer aux sièges des décideurs des représentants de nos idées et convictions écologiques. Nos votes ont permis de nommer des femmes et des hommes soucieux de l’écologie et conscients de l’urgence à sauver nos espaces maritimes de la pêche électriques.

 

Pour davantage d’informations, vous pouvez visionner cette vidéo qui explique comment les Pays-Bas ont été trainés devant les tribunaux pour utilisation abusive de la pêche électrique :

Ed.W